Voilà un sujet de réflexion sur lequel j’aimerai partager ma vision de coach et amener un coté positif. Bien sûr, cela n’est que mon humble avis.

Comme beaucoup parmi vous, je trouve que le transfert de 220 millions d’euros pour ce joueur brésilien est exagéré à la limite de l’indécence.

Voilà 3 points que j’aimerai développer

Point N° 1 :

Il faut savoir que le PSG ou tout autre club de foot aujourd’hui (Barcelone, Marseille, Nice, Lyon…) sont des entreprises. Ces clubs sont gérés comme tels.

Comme toute entreprise, elle fait des investissements sur des produits dont elle espère que cela sera rentable. Je vous rappelle la définition d’une entreprise : “ACTIVITE COMMERCIALE RENTABLE“.

Donc pour elle, Neymar JR représente un « produit commercial », oui, j’ai bien dit “produit”

Le « produit phare » va générer des produits dérivés. (Disney avec ses films, Luc Besson, Apple, Facebook…).

C’est sur ces produits dérivés que l’entreprise espère trouver la rentabilité de son investissement. Comme, par exemple dans le cas du PSG, un maillot de football à 140 € a été créé (pour info plus de 10.000 maillots floqués au nom de sa recrue en une seule journée, ont été vendus).  Et donc l’entreprise PSG espère faire un maximum d’argent grâce aux produits dérivés. Le coût de leur investissement de 220 millions d’euros devrait être vite rentable. Bienvenue dans le monde du commerce !

Donc, l’humain, par moment, n’est pas raisonnable non plus. Quand on pense qu’il suffirait que :

– Les gens n’acceptent pas d’acheter ces produits dérivés à un tel coût.

– Les gens ne regardent plus le foot (audimat TV) ou encensent les joueurs lors des rencontres TV, pour que leur côte diminue. (cf Le Hand-ball ou rugby)

 

Le prix des transferts n’atteindrait pas de tel sommet. 

 

Point N° 2 :

Le fisc français va adorer.

220 millions ne vont pas dans les poches de Neymar Jr.

Rien que sur le transfert du joueur, Bercy pourrait empocher 100 millions d’euros de taxes. Par ailleurs, la star brésilienne à Paris pourrait toucher 35 millions d’euros nets de salaire par an. En cinq ans, le PSG paierait pour lui 137 millions d’euros d’impôts et de cotisations sociales et patronales. Au total, sur la période, 237 millions d’euros entreraient donc dans les caisses de l’État (on parle même de 300 millions sans compter les taxes sur les produits dérivés)

Cela compensera et renflouera le fait que des hommes politiques confondent les caisses de l’état avec leur caisse personnelle, je m’égare mais ça me démangeait ; ces messieurs voulant nous donner des leçons de morale.

Et pan !

 

Point N° 3 :

J’entends dire que 220 millions pourraient servir à nourrir des millions de personnes.

OUI à 200 %.

Mais on pourrait en nourrir plus.

Petit rappel :

Dans le commerce en général, on essaye d’avoir une marge de 50 à 60 %.

Prenons l’exemple des produits dérivés ou autres contrats publicitaires et prélevons simplement 1 €.

Sachant que l’investissement de 220 millions d’euros rapporterait environ le double soit  440 millions d’euros.

Et bien, on pourrait nourrir ou aider encore plus de gens se trouvant dans la nécessité.

CQFD.

Alors, si on regardait les choses sous un angle différent ?

Rappelez-vous ma petite fable : TOUT ARRIVE POUR LE MIEUX  cliquez ici pour la lire →