Qui êtes vous?

Qui êtes vous?

L’identité . Mon sujet de prédilection. Une de mes spécialités dans mes accompagnements.

Je vous propose un joli conte qui nous parle d’identité. De la philosophie, un zest de bon sens et de l’inspiration. Mon sujet de prédilection.

QUI ETES-VOUS

Une femme était dans le coma et se mourrait. Elle eût soudain l’impression qu’on l’amenait au ciel et qu’elle se trouvait au lieu du jugement.

« Qui êtes-vous? » demanda une voix.
« Je suis la femme du maire » Répondit-elle. »
« Je ne vous ai pas demandé de qui vous êtes la femme, mais bien qui vous êtes. »
« Je suis la mère de quatre enfants. »

« Je ne vous ai pas demandé de qui vous êtes la mère, mais bien qui vous êtes. »
« Je suis maîtresse d’école. »

» Je ne vous ai pas demandé qu’elle est votre profession, mais bien qui vous êtes. »

Et cela continua ainsi, quelque fût sa réplique, elle ne sembla pas fournir de réponse satisfaisante à la question . « Qui êtes-vous? »

« Je suis chrétienne. »

«Je ne vous ai pas demandé votre religion, j’ai demandé qui vous êtes.»
« Je suis celle qui est allée tous les jours à l’église et qui a toujours aidé les pauvres et les miséreux. »

« J’ ai demandé non ce que vous avez fait, mais qui vous êtes. »

Elle a manifestement échoué à l’examen, puisqu’on l’a renvoyée sur terre. Quand elle se remit de sa maladie, elle décida de découvrir qui elle était. Et cela fit toute la différence.

Votre tâche consiste à être. Pas à être quelqu’un, pas à n’être personne, parce que cela implique avidité et ambition ; pas à être ceci ou cela et ainsi devenir conditionné, mais juste à être.

Source inconnue

Paris, Nice, Londres, Manchester….. Quand cela cessera t il ?

Paris, Nice, Londres, Manchester….. Quand cela cessera t il ?

L’humain devient fou au nom d’une religion que certains ont décidé d’arranger à leur sauce.

Comme dans tout l’extrémisme n’est pas bon. Que ce soit dans les religions, notre propre développement personnel, la colère…

Même nos qualités, notre bienveillance, notre amour,  l’équilibre est nécessaire.

Ces événements tragiques et malheureusement de plus en plus courant, montre le côté sombre,  cruel  et ignoble de l’homme.

Juste pour défendre des idéaux ? Juste parce que de l’autre côté on leur a promis un monde meilleur ?

Moi, J’ai envie de ce monde meilleur  ici et maintenant  pas dans une prochaine vie. ICI ET MAINTENANT

Alors oui après Paris, Nice, Londres, Manchester, Berlin Atlanta, Boston, et tant d’autres que j’oublie ( cela devient trop nombreux et d’autres nouvelles villes qui viendront rejoindre la liste.

Suis je défaitiste ? Non juste réaliste. Mais là n’est pas le lieu, ni le jour de mettre la responsabilité de tout ça sur nos gouvernants.

Mon coeur de coach, d’humain  en prend un coup. Autant d’injustice au nom d’idéaux sans cohérences avec la nature profonde de l’humain.

Alors

  • oui on prend des coups
  • oui on se relève
  • et oui on continue

A nous de faire gagner la bienveillance, la tolérance, l’amour, le respect  et de continuer à nous battre pour ces valeurs. Car, c’est bien une bataille. Et heureusement que ma foi, ma confiance inébranlable en NOUS , me permet de me dire que l’on arrivera par gagner.

Maintenant je, tu, il nous, vous,  ils  devront évoluer vers d’autres valeurs, vers d’autres missions plus en alignement avec ce que nous sommes et accepter de perdre pour mieux gagner.

FAIRE POUR LE MIEUX, TOUJOURS POUR LE MIEUX. cela doit devenir notre devise. 

Ces morts innocents doivent nous aider à nous surpasser. C’est la Mort qui pousse à vivre. 

Prenez soin de vous et continuez votre chemin de l’amour, le respect et la bienveillance.

#PRAYFORLONDON

un joli texte : De toute façon (mère Térésa)

un joli texte : De toute façon (mère Térésa)

Plein de sagesse, de philosophie. J’adore. Bonne lecture

De toute façon (mère Térésa) 

Les gens sont souvent déraisonnables, irrationnels et égocentrique. Pardonnez-leur de toute façon. 

Si vous êtes gentil, les gens pourront vous accuser d’hypocrisie ou d’arrière-pensées égoïstes. Soyez gentil de toute façon. 

Si vous réussissez, vous gagnerez des amis infidèles et de véritables ennemis. Réussissez de toute façon. 

Si vous êtes honnête et sincère les gens peuvent vous tromper. Soyez honnête et sincère de toute façon. 

Ce que vous passez des années à créer, certains pourront le détruire en un instant. Créez de toute façon. 

Si vous trouvez la sérénité et bonheur, certains pourront être jaloux. Soyez heureux de toute façon. 

Le bien que vous faites aujourd’hui sera souvent oublié. Faites le bien de toute façon. 

Donnez le meilleur que vous ayez et ce ne sera jamais assez. Donnez le meilleur de toute façon. 

En dernière analyse, c’est entre vous et Dieu. Cela n’a jamais été entre vous  et eux de toute façon.

Comment ne plus douter de ses choix

Comment ne plus douter de ses choix

Il y a quelque temps j’ai été interviewé par Yannick Alain, leader dans les neurosciences. 

Le sujet : « Comment ne plus douter de ses choix »

Deux monstres sacrés du développement humain en interview. Tout savoir sur la façon de ne plus douter de ses choix !!

18 mn de plaisir et de kiff pour moi. Vous en serez plus sur ma vision des choses, être soi…. Bon visionnage  et je vous souhaite de prendre autant de plaisir à écouter que moi à être interviewé.

 

Eloges des émotions négatives

Eloges des émotions négatives

 

Nous vivons  dans un monde où les actualités nous montrent des événements terribles (le petit Yanis, Les attentas Nice, Londres…)  Pour maintenir une qualité de vie équilibrée, j’ai transcendé l’information, j’ai sublimé mes émotions négatives pour les rendre miennes, pour les rendre meilleures.

Ce quelque chose qui me propulse vers l’avant et me permet de faire le bien autour de moi, au risque d’être jugé, arriéré ou non conformiste, je vais aujourd’hui faire l’éloge des émotions négatives.

Globalement, on nous bassine sans arrêt, et je fais également passer le message des émotions positives, le bonheur à attirer, le signe positif auquel il faut s’accrocher, etc.

Pour être tout à fait franc et honnête, ça m’agace un peu. Suivre cette mode qui tend à survaloriser les émotions positives pour enterrer leur contraire risque de faire oublier que la tristesse, la colère, la honte, les émotions négatives sont essentielles à notre survie. Non, elles ne sont pas purement et simplement destructrices.

Car les émotions négatives font vivre les émotions positives. Sans elles, pas de contraire possible. L’ombre n’existe qu’en présence de lumière…

Sans tristesse, pas d’attachement à l’autre…

On pourrait même penser que si nos proches meurent (attachement), peu nous importe (pas de tristesse) …

Sans ressentir de la colère nous ne pourrions pas y puiser la force, le courage ou l’adrénaline nécessaire à défendre ceux que nous aimons si nous devions nous battre pour notre famille, nos enfants, notre amour…

Si nous n’avions pas expérimenté à des échelles diverses la honte et la culpabilité, nous serions tous réduits au rang de psychopathe sans inhibition, et la société ne pourrait exister. Si l’absence d’inhibition nous permettait de chanter à tue-tête des chansons paillardes d’internat n’importe où et à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, sans tenir aucun compte des autres, dans la société qui nous abrite, nous serions incapables de nous indigner face à l’injustice, aux malheurs ou à la détresse de nos semblables. Aucune commisération, aucune empathie si on ne donne aucun poids au malheur, au chagrin ou à la tristesse.

En conclusion, les émotions négatives comme les émotions positives contribuent à nous libérer, à condition de les apprivoiser, d’apprendre à les reconnaître, puis à les connaître et les contrôler. Et ainsi empêcher les actes impulsifs de la colère destructrice.

La plénitude du bonheur ne peut exister que parce que l’apathie, le vide du malheur existe aussi. Reste à trouver l’équilibre de l’un face à l’autre pour n’en garder que le meilleur.

“L’émotion nous égare, c’est son principal mérite “ Oscar Wilde

Les derniers mots et réflexions de Steve Jobs

Les derniers mots et réflexions de Steve Jobs

Oui le personnage de Steve jobs, est un de mes personnages préférés. Inspirant, visionnaire avec une capacité de redresser une entreprise au bord de la faillite. Oui, il a des zones d’ombres, comme nous tous. Alors ce texte fait écho en moi.  Ce texte est une bonne philosophie, inspirant , à méditer.

”J’ai atteint le sommet du succès dans les affaires. Aux yeux des autres, ma vie a été le symbole du succès. Toutefois, en dehors du travail, j’ai peu de joie. Je me suis accoutumé de ma richesse.”

En ce moment, allongé sur le lit d’hôpital en me remémorant toute ma vie, je me rends compte que tous les éloges et les richesses dont j’étais si fier, deviennent insignifiants devant la mort. Dans l’obscurité, quand je regarde les feux verts de l’équipement médical et entend ses sons mécaniques, je peux sentir le souffle de la mort qui m’attend.

      C’est seulement maintenant que je comprends, qu’une fois qu’un accumule assez d’argent pour le reste de sa vie, nous devons poursuivre d’autres objectifs qui ne sont pas liés à la richesse.
Cela devrait être quelque chose de plus important : peut-être les histoires d’amour, peut être l’art, les rêves de son enfance…

        Poursuivre sans cesse la richesse ne peut mener qu’à un esprit torturé. Comme moi.
Dieu nous a formé d’une manière que nous pouvons sentir l’amour dans le cœur de chacun de nous, et pas des illusions construites p
ar la célébrité ou l’argent. Argent que j’ai gagné dans ma vie, que je ne peux pas emmener avec moi.

       Je ne peux apporter avec moi les souvenirs qui ont été renforcés par l’amour.
C’est ça, la vraie richesse qui vous suivra ; vous accompagnera, vous donnera la force et la lumière pour aller de l’avant. L’amour peut voyager des milliers de kilomètres. La vie n’a pas de limites. Allez où vous voulez.
Faites de votre mieux pour atteindre les objectifs que vous souhaitez atteindre. Tout est dans votre cœur et dans vos mains.

       – Quel est le lit le plus cher du monde ? Le lit d’hôpital.

      Vous pouvez embaucher quelqu’un pour vous conduire si vous avez assez d’argent. Pour faire de l’argent à votre place. Mais vous ne pouvez pas embaucher quelqu’un pour subir la maladie à votre place.

      Les choses matérielles perdues peuvent se retrouver. Mais il y a une chose que vous ne pouvez jamais trouver quand vous la perdez : la vie.  Quand une personne passe au bloc opératoire, elle réalise qu’il y a un livre qu’elle n’a jamais terminé : le livre de la vie saine.
Quelle que soit l’étape de la vie dans laquelle nous sommes en ce moment, au final, nous allons devoir affronter la mort un jour ou l’autre.

Chérissez l’amour de votre famille. L’amour de votre épouse, de vos amis.
Occupez-vous bien de vous. Et chérissez les autres.”