En cette fin d’année 2017, je remercie et je porte un toast à tous les coups durs, mais aussi les bonheurs qui me sont arrivés cette année. C’est grâce à eux que je suis ce que je suis.

Ils m’ont forcé à lire, à chercher, à observer, à apprendre, à renoncer, à accepter, à voir les choses différemment et à me bâtir et à être acteur de cette année.

Tout cela m’a permis de sublimer mais aussi de transcender des moments difficiles. Les émotions négatives comme les émotions positives contribuent à nous libérer, à condition d’apprendre à les reconnaître, à les apprivoiser puis à les connaître et les appliquer.

Sans la prise de conscience de ces emmerdements ou de ces bonheurs, j’aurais passé une année comme la plupart des gens : je considèrerais mon année comme une année médiocre, je serais amer, je passerais mon temps à me plaindre et je ferais des reproches à tout un chacun.

Sans ces emmerdements et ces moments positifs, cette publication n’existerait pas, et vous n’auriez aucune raison de me prêter la moindre attention.

2017 m’a permis aussi d’avoir plus de patience pour certaines choses; je ne veux plus perdre de temps avec ceux qui me blessent ou avec ceux qui me déplaîent. Je n’ai aucune patience pour le cynisme, la critique excessive ni pour les exigences de nature quelconque.

Je ne veux plus plaire à ceux qui ne m’aiment pas, aimer ceux qui ne m’aiment pas et sourire à ceux qui ne veulent pas me sourire, ils n’auront rien de moi.

Je ne dédie plus une seule minute à ceux qui mentent ou à ceux qui veut me manipulent.
Je ne veux plus m’encombrer avec ceux qui ne savent pas donner un compliment et qui ne savent pas encourager. Et pour couronner le tout, je n’aurai plus aucune patience pour ceux qui ne méritent pas ma patience.

Je remercie donc de tout mon cœur toutes les merdes et les bonheurs qui me sont arrivés cette année !

Bienvenue 2018
J’aurai de la patience pour ceux qui me respectent, ceux qui n’auront pas les mêmes idées que moi mais où la notion d’écoute active et de partage à un sens pour eux. J’aurai de la patience pour ceux qui m’aiment et m’acceptent pour ce que je suis. On m’envoie du positif, je renvoie du positif. C’est binaire mais essentiel selon ma vision.

Je décide de vivre avec l’honnêteté, le respect, la communication et le rire.
Alors dans ce cas là, ma patience, mon énergie, ma joie de vivre sera contagieuse.

Le positif, le respect, la détermination seront mes leitmotiv pour 2018

En 2018, je souhaite et je vous souhaite de vivre de la joie, de l’amour, de la liberté ou toute autre émotion essentielle à vos yeux.
Je vous souhaite une santé de fer.

Je vous souhaite des instants présents, de la folie à n’en plus finir, d’être et de rester des cinglés, des marginaux, des rebelles, de ceux qui essayent de mettre les blocs ronds dans les trous carrés, ceux qui voient les choses différemment des autres.
Car grâce à vous et à moi, nous sommes suffisamment fous pour changer notre monde.

Pour 2018, Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fiers de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

HERVE TCHDRY

Merci à Steve Jobs, Meryl Streep, Jacques Brel et Larry Winget pour l’inspiration de ce texte.

Ayez l’audace de faire tout comme moi de nommer et citer les différentes sources et références. Partagez moi, diffusez moi sans modération.